Quelques mois après la rentrée des vacances estivales, les fêtes de fins d’année viennent interrompre le rythme professionnel et scolaire intense, pouvant laisser place à une réelle fatigue morale, nerveuse et/ou physique. Cette pause remet à l’année prochaine la reprise des objectifs et des obligations spécifiques.

Pour les plus jeunes, cette situation peut-être source de souffrance (opposition, agitation, pleurs, angoisses, troubles du sommeil, trouble de l’alimentation, maux corporels…). Ces diverses expressions méritent d’être prises en considération afin de permettre un apaisement du sujet. L’accompagnement psychologique aide l’enfant ou l’adolescent à se défaire de ses peurs et à se réapproprier des enjeux de sa scolarité.

Les adultes connaissent également ces tensions dans la vie professionnelle (bilan de fin d’année, échéances, prévisionnel,…) et peuvent se sentir déborder par la pression personnelle éprouvée. Le contexte sociétal  aiguise ces angoisses et n’encourage pas l’apaisement. La mise en mots, dans un espace temps réservé avec un professionnel, aide à soulager ses ressentis et accompagne pour se réengager en tant qu’acteur dans son projet.